En route vers mon destin

Article : En route vers mon destin
21 janvier 2014

En route vers mon destin

crédit photo: https://pixabay.com/en/baldness-bald-head-bald-patch-154146/
crédit photo: https://pixabay.com/en/baldness-bald-head-bald-patch-154146/

Je le savais ! Mais je me suis toujours douté de ce destin. J’ai toujours un peu considéré ce retard comme le fruit d’un heureux hasard. Cependant, je ne pensais pas emprunter ce chemin si tôt. Même si, mon petit frère qui n’a vécu que quatre années, présenta les signes indélébiles de ce mal.

Et n’en parlons pas de mon père, il a toujours considéré ce malaise comme un châtiment des dieux.

Je n’aime pas me plaindre. Aujourd’hui, je ne peux m’en empêcher. Car je n’accepte pas le sort qui m’est réservé.

Quelle journée désastreuse !  Ce jour où monsieur le coiffeur m’a annoncé cette étonnante nouvelle. J’avais déjà contre moi les shampooings, puisque je présentais des signes allergiques à l’utilisation de ces produits de luxe. Et voici que j’ai aussi contre moi maintenant la calvitie. Pas demain, sans doute, ni après de main. Mais de toute façon, malheureusement je ne peux échapper à ce destin, je vais intégrer les milliers de fans des Tèt kale (crâne rasé).

C’est vrai, nous ne sommes plus au temps des miracles, mais si je pouvais rencontrer le Christ en ce moment, ce serait un ouf de soulagement. Je n’aurai pas la lune, mais je suis sûr qu’il ferait repousser mes cheveux dans un laps de temps, car rien n’est impossible à Dieu.

Quel dégoût, après avoir méprisé les autres, me voici aujourd’hui sur le point d’être compté parmi les millions de chauves dans le monde.

Partagez

Commentaires

Serge
Répondre

Mais pas de panique, il y a toujours de solution, regarde l'exemple du président du sénat brésilien...
https://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/12/24/97001-20131224FILWWW00338-il-utilise-un-avion-militaire-pour-des-implants.php

Nelson Deshommes
Répondre

ahh Serge, vraiment il n'y a rien qu'on ne ferait pas pour pallier cette maladie. Bon quand je serai le président du Sénat haïtien, j'aurai la possibilité de faire cet implant. MDrrr

Osman
Répondre

MRD :) Dans la mythologie haïtienne, n'a-t-on pas toujours dit que, "la calvitie (chov) est synonyme de riche". Bonne chance, frangin :)

Nelson Deshommes
Répondre

Heureuseme Osman c'est naturel, si cela aurait été l'oeuvre d'une fille( suivez mon regard) ce serait pire. Mdrrr

Billy James Raymond
Répondre

marrant !mais mn frère c vrai ke tu deviens chov ?

basidou
Répondre

Je ne sais pas s'il faut en rire ou pleurer. Mais ce que je puis dire, mon frère, accepte ce destin.

Laurent
Répondre

J'ai envie de dire bien fait pour vous, il ne fallait pas mépriser les autres. D'ailleurs votre père et votre frère, d'après ce que j'ai compris étaient chauves aussi. J'ai remarqué que ce sont surtout ce qu'on méprise qui nous tombent dessus. Un ami à moi a des préjugés sur les noirs, comme quoi ils sont violents, etc. Mais c'est toujours lui qui se fait tabasser après. Moi qui n'ai jamais pensé ça, je ne me suis jamais fait tabasser. Un petit conseil pour la calvitie, enduisez votre crâne d'huile que l'on trouve sur les préservatif et ça repoussera. Je ne sais pas s'il y a des effets secondaires mais un oncle à moi a essayé et ça a marché.

Laurent
Répondre

Pauvre de vous. Mais vous saviez que ça arriverait un jour et pourquoi ne pas s'y être préparé? Je pense que c'est un phénomène tout à fait normal arrivé à un certain âge. Mais je vous conseille de faire une greffe capillaire ou d'utiliser des produits pour lutter contre ou alors de vous faire à cette situation.

Gisèle
Répondre

Ce n'est votre destin, c'est celui de l'ensemble des hommes. Un ami m'a dit aujourd'hui que le destin ça existe. Mais ce n'est pas LE destin. Il y a plusieurs destins. De ce fait, il faut choisir. Et ce sont les choix que l'on fait qui détermine notre destin final je dirais. Mais dans le cas de la calvitie, je pense que les choix étaient d'ordre alimentaire et de mode de vie par exemple.

Fotso Fonkam
Répondre

Hahaha courage Nelson. Si ça peut te consoler, parfois la calvitie commence mais n'évolue plus, ou presque. Deux de mes frères en sont la preuve (oui, moi aussi je suis un potentiel chauve, ce que je n'espère pas).