Haïti : Pour le Dr. Laborde, «l’ignorance est beaucoup plus dangereuse que la COVID-19.»

Article : Haïti : Pour le Dr. Laborde, «l’ignorance est beaucoup plus dangereuse que la COVID-19.»
Crédit:
24 janvier 2021

Haïti : Pour le Dr. Laborde, «l’ignorance est beaucoup plus dangereuse que la COVID-19.»

Les campagnes de vaccination contre le coronavirus se multiplient à travers le monde. Mais en Haïti, il y a une résurgence du nombre de cas depuis les fêtes de fin d’année. Les gestes barrières ne s’appliquent plus et ne parlons pas de la campagne de vaccination.

Dr Laborde entrain de se faire vacciner contre la Covid-19.

L’année 2020 a été surtout dominée par un mot qui a défrayé la chronique et qui a fait sombrer l’humanité dans la désolation. Je veux évidemment parler du coronavirus, ou Covid-19. Et pour cette nouvelle année le mot vaccin est déjà sur toutes les lèvres et il figure déjà dans le top cinq des mots les plus recherchés sur Google.  

L’idée de pouvoir vacciner tout le monde fait déjà son chemin. On en parle de plus en plus. Mais, il y a un autre sujet qui fait couler beaucoup d’encre et qui rend confortent les anti-vaccins dans leurs positions : les vaccins peuvent-ils modifier notre ADN ?

Et sur les réseaux sociaux aussi, le débat sur la vaccination fait rage. Si pour certains, le vaccin sauvera des vies, les plus sceptiques vous diront qu’il n’est pas question de se laisser vacciner. Entre l’ignorance et les fausses nouvelles qui circulent autour des vaccins contre le coronavirus, on ne sait plus à quel saint se vouer.

Pendant ce temps, si en ce moment le vaccin contre le coronavirus n’est pas obligatoire, certains pays, pensent déjà à un certificat de vaccination qui sera exigé pour avoir accès à leur territoire.

Doit-on vacciner tout le monde ?

Entre puces électroniques, modification de l’ADN, les fausses rumeurs sur les vaccins contre le Covid-19 ont le vent en poupe.

Selon le Dr. Laborde, les fausses informations autour des vaccins et l’ignorance peuvent être la cause d’un plus grand nombre de morts. Il continue d’encourager tout le monde à prendre cette pandémie au sérieux.

Ce qui est clair, c’est qu’Haïti a été épargnée par la pandémie de coronavirus.  Mais n’allons pas trop vite, me dira mon ami, le docteur Yvens Laborde.

«En dépit de la présence des vaccins pour lutter contre le coronavirus, il ne faut pas croire qu’on a déjà tiré notre épingle du jeu», me fait-il savoir.  Directeur médical de la santé global à Ochsner Health System à la Nouvelle-Orléans, Dr Laborde a été l’un des premiers médecins haïtiens à recevoir le vaccin contre la Covid-19 produit par Pfizer BionTech.

Selon Dr. Laborde, il est très important et nécessaire que le gouvernement, notamment le Ministère de la Santé publique, commence déjà le débat sur la vaccination dans le pays.  Il doit commencer à planifier maintenant . « L’immunité du troupeau est très difficile à achever en absence d’un plan de vaccination. Il faut que la population reste vigilante », ajoute-t-il.

Partagez

Commentaires