Soyez influent quand même !

Crédit photo : geralt via Pixabay CC

Être quelqu’un d’influent est un puissant désir. Moi, je ne suis pas encore assez influent comme certains s’amusent à me le faire croire, et je ne sais guère par quels moyens j’arriverai à influencer les comportements de mes semblables afin de changer la face du monde.

Mais on dirait qu’être influent représente désormais l’élixir de longue vie tant recherché par les hommes des temps anciens. Tellement l’influence a beaucoup de valeurs pour les jeunes de ma génération. Je suis influent donc je suis, telle est leur devise.

En effet, je remarque tout d’abord que, dans la société civilisée d’aujourd’hui, si vous n’êtes pas influent, vous n’êtes rien. Alors le plus dur, c’est toujours de voir des gens qui sont prêts à tout pour que le projecteur soit braqué sur eux comme étant les personnes les plus influentes.

La peur de ne pas être vu, entendu et compris, hante l’esprit de plus d’un. Il faut être à tout prix une personne extravertie, sociable et respectée en comparaison à une personne introvertie qui est plutôt du genre calme et réservé.

Ainsi, notre société se partage en deux catégories, les personnes très influentes, privilégiées de notre société et les autres, contraints de subir leur domination.

C’est normal, me diriez-vous. Et cela ne date pas d’hier, avanceriez-vous comme argument pour me convaincre du bienfait d’être une personne influente dans ce monde.

Être influent ou ne pas l’être

Non. Mon but n’est pas de minimiser l’importance d’une personne influente dans ce monde. Je sais ce que cela procure. Mais simplement de rappeler qu’être influent n’est pas une fin en soi.

Il paraît que nous avons besoin de beaucoup plus que cela pour construire un monde solidaire et offrir du même coup une chance aux sans voix et aux personnes en situation de précarité.

Comme beaucoup d’entre vous, je me pose cette question : une guerre d’influence pour quel leadership ? Est-ce pour un monde plus juste ou pour plus tard se faire broyer par cette grosse machine qu’est le système capitaliste aujourd’hui ?

En effet, l’influence, grâce aux médias sociaux, est aujourd’hui en pleine transformation, le fond et la forme mutent. Ceux qui se lancent dans ces arènes font beaucoup parler d’eux, et sont parfois mal compris. Parce que oui, le travail se veut difficile pour un influenceur.

Mais soyez influent quand même. Sinon personne ne vous écoutera, personne ne prêtera attention à ce que vous faites. Dans la société actuelle, on ne vous juge qu’à l’aune de votre influence.

À propos de l'auteur

Nelson Deshommes

Vous êtes sur le blog de Nelson Deshommes. Je suis de nationalité haïtienne, journaliste indépendant, blogueur et chercheur en psycho-paranormal. Depuis 2010, je deviens un vrai passionné des nouveaux médias et des technologies numériques. Sur ce blog, au premier abord je désire vous faire découvrir la face cachée de la perle des Antilles. Son histoire, ses richesses culturelles et sa beauté naturelle.

Archives par auteur

1 Commentaire

  1. Je te trouve bien ferme concernant cette question d’influence. Si tu as une expertise reconnue et pas d’influence, tu ne peux donc pas te faire entendre ? Dans le cadre de mon métier, j’ai des preuves du contraire tous les jours. Les gens qui ont un savoir intéressant, des informations et points de vue pertinents, sont recherchés, interrogés par les médias, invités dans des conférences… Ils ne sont pas tous sur les réseaux sociaux. Certains ne se posent même pas la question de cette influence ou non.
    La visibilité, l’influence sur les réseaux sociaux, sur le net plus généralement, ne font pas tout. Il y a bien d’autres raisons de susciter l’intérêt des autres, pourvu que l’on ait quelque chose de pertinent à dire, à proposer.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *