Le cholera prend le large, les élections occupent l’attention de tous.

Moins de trois mois de présence dans le pays, le vacile du vibrio cholérae qu’on a détecté dans les eaux du fleuve de l’artibonite est déjà présent dans presque tous les dix départements géographiques du pays. Le nombre de victimes de cette maladie ne cesse d’augmenter, il ya environ 39500 personnes qui ont ete infectées et pres de 1800 autres qui sont mortes, jusqu’à cette dâte.

Qu’est ce qui est prioritaire pour les autorités

Malgré l’ampleur du catastrophe du 12 janvier, en plus du choléra qui fait rage dans le pays; La préoccupation des autorités c’etaient les élections. Une équipe d’expert de l’ONU etait venu dans le pays sur la demande du président d’Haiti, René Preval pour etudier la possibilté de realiser des elections dans le pays après le seisme du 12 janvier. Oui, les elections peuvent bel et bien avoir lieu, c’est ce qu’on pouvait lire dans la conclusion de leur rapport.

Ainsi, avec tous les maux dont souffrent la population haitienne; le Gouvernement, l’ONU, la communauté internationale s’embarquaient dans un processus electoral, qui allait deboucher sur une crise selon l’avis des analystes politiques qui connaissaient bien la realité haitienne. Alors avec une commision électorale peu crédible, des partis politiques qui ne jouissent pas la confiance de la population les elctions renvoient en second plan le cholera.

À propos de l'auteur

Nelson Deshommes

Vous êtes sur le blog de Nelson Deshommes. Je suis de nationalité haïtienne, journaliste indépendant, blogueur et chercheur en psycho-paranormal. Depuis 2010, je deviens un vrai passionné des nouveaux médias et des technologies numériques. Sur ce blog, au premier abord je désire vous faire découvrir la face cachée de la perle des Antilles. Son histoire, ses richesses culturelles et sa beauté naturelle.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *