Faut-il apprendre à coder aux futurs journalistes haïtiens ?

La question m’a été posée plus d’une fois, et ma réponse est toujours assez claire. A l’ère du développement des technologies numériques, pour devenir des journalistes multi-tâches, il faut absolument apprendre les langages de la programmation informatique.

Presqu’à longueur de journée, j’entends parler de code informatique dans la plupart des médias. Beaucoup de médias étrangers estiment qu’il n’est pas question de fonctionner sans avoir des personnes qui savent coder au sein de leurs équipes. Malheureusement pour nous en Haïti, il n’y a pas eu de grand débat autour de l’avenir du journalisme.

Souvent considéré comme le pilier de la démocratie en Haïti, en dépit de l’évolution des technologies numériques et de leur impact assez significatif dans le secteur médiatique, jusqu’au moment de la rédaction de ce billet, il n’y a jamais eu à ma connaissance un grand débat sur l’avenir du journalisme en Haïti.

Pourtant, aujourd’hui l’expansion de l’intelligence artificielle représente une menace réelle pour l’avenir du journalisme à travers le monde. Il faut donc réfléchir à la nécessité d’introduire le code informatique dans le cursus des écoles de journalisme en Haïti. Selon moi, s’il n’est pas trop tard, il est temps de réinventer le journalisme dont a besoin dans la société haïtienne. Un journalisme moderne, capable d’innover, qui n’est pas à la traîne des nouvelles technologies numériques.

Le code, une compétence indispensable au journaliste

Le développement informatique prend de plus en plus de place dans les médias, mais aussi dans la vie d’un blogueur ou d’un journaliste. Ne pas avoir les compétences dans ce domaine, est un risque énorme pour les futurs journalistes. Ce débat fait rage depuis des années dans d’autres pays. Aujourd’hui, je crois qu’il est important d’ouvrir ce débat en Haïti : est-il nécessaire d’enseigner le code informatique dans les écoles de journalisme ?

Comme je l’ai dit plus haut, personnellement, je crois qu’il est normal (pour répondre aux nouveaux enjeux du monde numérique), que les écoles de journalisme en Haïti s’efforcent d’offrir des cours de programmation (code) à leurs étudiants, elles doivent le faire !

Et en plus de cela, les futurs journalistes pourront apprendre gratuitement le code grâce aux tutoriels et grâce à des moocs qui sont disponibles sur la toile mais ici et  aussi.

Même si l’objectif pour un futur journaliste n’est pas forcément de devenir des génies de l’informatique. Mais sans devenir un spécialiste du genre, il est important pour un journaliste de savoir coder. Moi, j’ai eu la chance de rencontrer le très jeune data-journaliste, Pierre Romera, qui lors d’une formation à Abidjan, a déposé en moi les semences de l’amour des données et de la programmation.

Et depuis lors, je suis de près l’évolution de ce nouveau métier du web. En effet, pour les journalistes qui sont de plus en plus connectés aux technologies numériques, c’est une nécessité aujourd’hui que les futurs journalistes apprennent les bases de la programmation.

D’ailleurs, il n’y a rien de plus facile aujourd’hui que de pouvoir apprendre à coder en ligne. Et si comme moi, le démon qu’on appelle » temps » ne vous empêche pas de progresser, dans moins de six moins vous aurez la possibilité de connaitre les bases de la programmation.

En définitive, comme il est grand temps pour les journalistes haïtiens de savoir mieux utiliser les nouveaux outils du numérique, s’il n’est pas encore trop tard, il est temps pour eux aussi d’apprendre à coder.

6 Commentaires

  1. Un autre sujet, auquel le « journalisme moderne » doit s’intéresser en Haïti. Car au-delà de toutes les difficultés structurelles qu’on connait, le journalisme est appelé à évoluer au rythme du temps. Sinon, on risque de passer notre vie à patauger dans le traditionnel. Tu as bien fait de nourrir le débat.

  2. Je partage ton avis. Et je pense que le constat que tu fais est global. Avec l’évolution des technologies de l’information internet est devenu presque incontournable. Et bien évidemment connaître les rudiments du code (sans forcément être un expert, bien sûr) est une compétence que tout journaliste (et pas seulement, je pense ici aux blogueurs) devrait avoir

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *