Haïti: Faut-il vraiment pactiser avec le diable pour sauver la république ?

Crédit photo: http://pixabay.com/fr/d%C3%A9mon-diable-mal-monstre-alien-161607/

Crédit photo: http://pixabay.com/fr/d%C3%A9mon-diable-mal-monstre-alien-161607/

Sous l’arbitrage des saints, les humains avaient décidé de dialoguer avec le diable. L’objectif de ce dialogue était de dégager un consensus pour sauver l’âme de la première république noire du monde. Un dialogue qui n’a fait qu’enfanter un autre démon.

Haïti  a 210 ans. Elle est l’enfant légitime d’un dialogue sincère entre Dessalines et Pétion. Cependant, elle vit depuis environ deux siècles une lutte interminable entre les fils de Dessalines et ceux de Pétion. Pour tenter de venir au chevet de ce mal qui ronge la République, les saints avaient pris la décision de convoquer un dialogue avec le diable.

Dans l’une des résidences privées du diable, le vendredi 24 janvier, la cérémonie inaugurale du dialogue a eu lieu : « Il n’y a pas à sortir de là, le dialogue entre nous, c’est la seule porte de sortir qui puisse sauver l’âme de notre chère patrie »  avait souligné le porte-parole des saints.

A noter que ce dialogue ne concernait pas tous les humains. En effet,  il y a un autre groupe qui ne cherche que de bon exorcistes pour chasser ce tentateur de son trône. D’un autre côté, les forces institutionnelles voulaient quand bien même engager ce dialogue.

Un pacte de gouvernance entre les particules proches du diable est-ce vraiment une priorité ?

Un dialogue avec le diable pour exiger notre part du corps du malade qui est encore en coma, est-ce vraiment notre objectif ? Fallait-il vraiment s’inquiéter ? Selon certains experts, ce dialogue avec le diable c’était juste pour la galerie. Car selon eux, on ne raisonne pas le diable.

Pourtant dans le fief du diable où se tenaient les discussions, Lucifer se faisait accompagner par une multitude de démons pour effrayer ses  adversaires, qui semblent- t-il, ne venaient pas pour défendre le malade, mais plutôt pour voir comment on pourrait mieux partager ces biens.

Par ailleurs, ceux et celles qui voulaient partout les moyens chasser le diable de notre milieu, l’avait accusé de ne pas vouloir dialoguer ou négocier avec eux. Il n’était pas question de rejeter le dialogue avait déclaré un démon de second rang, mais très proche du diable. << Nous sommes pour le dialogue avec les humains, car ce serait une bonne chose si nous arrivons à signer un pacte de gouvernabilité pour les prochaines 25 années de notre règne>> nous a fait savoir le porte-parole du diable.

Mais une chose est sûre, tout finit mal qui commence mal. Ce dialogue n’a fait qu’allumer la flamme de la division qui ronge les tissus de notre société.

À propos de l'auteur

Nelson Deshommes

Vous êtes sur le blog de Nelson Deshommes. Je suis de nationalité haïtienne, journaliste indépendant, blogueur et chercheur en psycho-paranormal. Depuis 2010, je deviens un vrai passionné des nouveaux médias et des technologies numériques. Sur ce blog, au premier abord je désire vous faire découvrir la face cachée de la perle des Antilles. Son histoire, ses richesses culturelles et sa beauté naturelle.

Archives par auteur

1 Commentaire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *