Haïti: A l’oral ou à l’écrit, énumérons les « E »

E, le cinquième lettre de l'alphabetphoto via http://nrm.wikipedia.org/wiki/File:E-NQS_Central.png

E, le cinquième lettre de l’alphabet
photo via http://nrm.wikipedia.org/wiki/File:E-NQS_Central.png

Depuis son accession au pouvoir, M. Martelly  vante un programme qui s’articule autour des « 5 E ».Grâce à son sixième sens, ce lundi 13 janvier 2014, à l’occasion de la rentrée parlementaire le président décide d’ajouter un 6e E, qu’on espère bien qui ne sera pas un ‘’e’’ muet, ni un signe précurseur d’un éventuel rallonge à son mandat de 5 ans. Mais avant toute chose, en ce nouvel an, énumérons à nouveau  les « E ».

 

Éducation :Avec le renvoi chaque année de la rentrée scolaire, nous comprenons bien que ce gouvernement a un très bon programme d’éducation. En réalité, la priorité en matière d’éducation pour le gouvernement c’est la quantité et non pas la qualité. En d’autres termes, il faut tout de suite des têtes bien pleines, et on pensera plus tard aux têtes bien faites.

 

 État de droit : Les citoyens qui croupissent dans nos prisons depuis plus de deux ans, sans jamais voir leur juge naturel, attendent encore que l’état de droit dont -on parle en Haïti puisse voir le jour. Et par ailleurs, sans le moindre doute, dans un état de droit, s’il existait vraiment en Haïti, si ce n’est qu’à l’oral, Jean Claude Duvalier n’aurait pas la possibilité de jouir tous  ces privilèges auprès de ce gouvernement, tandis que les victimes de son régime continue de crier justice.

 

 Energie : En installant des lampadaires dans les rues de Port-au-Prince et dans d’autres villes, le gouvernement ne se plaint pas. Il a sûrement  atteint son objectif. Mais dans les ménages haïtiens, on continue de payer la lourde facture du black-out. En effet, même s’il est encore tôt, mais nous gardons espoir, la promesse du chef du gouvernement de donner du courant électrique vingt-quatre heures sur vingt-quatre dans le pays sera effective à la fin du quinquennat de M. Martelly. 

 

 Emploi : doit-on parler de l’emploi ou de l’esclavage moderne ? En tout cas,  je ne sais pas si le gouvernement avait une baguette magique, Mais quand le chef de l’Etat avait affirmé que son gouvernement avait créé environ 400.000 emplois, en l’espace de deux ans, il fallait bien se poser des questions.

 

Environnement : la dégradation alarmante de notre environnement est un signe de notre irresponsabilité. En effet, Je ne m’attendais pas à ce qu’à l’espace de 5 ans, ce gouvernement pouvait arriver à voiler le vagin de notre environnement. Mais au moins, il devrait y avoir un projet durable, qui de manière significative ferait augmenter notre couverture végétale de manière permanente.

 

*Elections : Le « E » des élections est le nouveau né du pouvoir en place. Pourtant l’organisation des élections dans le pays devrait être un devoir incontournable pour le président de la République et son gouvernement, ce pour refaire la santé démocratique du pays. Mais comme il n’est jamais trop tard pour bien faire, on espère bien que l’année 2014 sera une année électorale. En effet, la réalisation des élections dans le pays est effectivement un test majeur pour ce gouvernement, qui avait toute les peines du monde, pour réaliser ces joutes électorales.

En réalité, nous devons comprendre que la bonne volonté ne suffit pas pour diriger un pays. Il est bien d’avoir un programme de gouvernement, mais sans un plan bien détaillé et le souci de trouver des compromis avec  les autres acteurs politiques du pays, on aura vraiment du mal à relever les nombreux défis qui sont devant nous.

 

 

À propos de l'auteur

Nelson Deshommes

Vous êtes sur le blog de Nelson Deshommes. Je suis de nationalité haïtienne, journaliste indépendant, blogueur et chercheur en psycho-paranormal. Depuis 2010, je deviens un vrai passionné des nouveaux médias et des technologies numériques. Sur ce blog, au premier abord je désire vous faire découvrir la face cachée de la perle des Antilles. Son histoire, ses richesses culturelles et sa beauté naturelle.

Archives par auteur

2 Commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *