Monsieur le président, quel est le secret de votre échec ?

Le Président Martelly en conversation avec l'ex Président Aristide.crédit photo: HCNN

Le Président Martelly en conversation avec l’ex Président Aristide.
crédit photo: HCNN

Nous avons toujours le plaisir de se rapprocher des gens qui ont réussi, de lire tous les livres à succès des grands hommes de cette terre, qui ont fait succès dans un domaine quelconque. Par contre, il est fort rare, pour ne pas dire jamais qu’on demande à un raté : « quel est le secret de votre échec ? » pourtant, à travers l’histoire d’une personne qui a fait fiasco, il est toujours possible de tirer du positif.

Comme la réussite appartient au monde de la dualité, elle est sous mise à la loi des opposés. Ceci sous entend simplement qu’on ne peut pas avoir la réussite sans connaitre les échecs. De ce point de vue, ce n’est pas un péché de coup de d’Etat, si le marchand de changement qui au pouvoir en Haïti n’arrive pas à délivrer la marchandise.

Je  ne suis pas un conseiller de l’actuel président haïtien, son excellence Joseph Michel Martelly, je ne suis peut-être même pas digne de défaire ses sandales roses. Cependant, vu le contexte actuel du pays, un État qui est sur la corde raide. Si j’étais à sa place, je cherchais à lire, le petit Préval. Un livre fantomatique de son prédécesseur qui raconterait comment réussir son quinquennat sans se faire renverser.

En effet, peu importe ce qu’on pouvait dire de ce Monsieur, en parlant bien sûr de l’ex Président René Préval, il est le seul président haïtien qui a réussi à deux reprises son mandat présidentiel. Qui aurait cru qu’un ancien boulanger, aurait pu avoir un tel succès. Il n’est peut-être pas un bon gardien de but, donc un bon père de famille, mais il est un grand entraineur au moins sur le plan national, un fin tacticien et un malin qui a plus d’une corde à son arc. Il est vraiment un dur à cuire

Donc si Mr Martelly souhaite réussir son passage comme chef suprême de l’Etat, il a de la chance de se faire conseiller soit par quelqu’un qui a « réussi », à savoir Mr Préval, dans le cas contraire il a l’opportunité de contacter un autre ancien président,  qu’il avait lui-même combattu et même renverser du pouvoir.

Sans doute, vous savez de qui je parle Mr le président. Je me garde de citer son nom, mais vous vous souviendrez quand même, qu’il s’est vu un beau matin devenir le président de la République, sans jamais été membre d’aucun parti politique. Voire un bon serviteur de la chose publique. C’est normal pas vrai ? Car nous parlons d’Haïti. Pardon !  Monsieur le président, j’avais juste oublié si c’était aussi votre cas.

Mais comme nous cherchons souvent un Messie pour espérer enlever notre Ayiti Toma au fond de l’abîme, nous nous sommes souvent tombés sur des monstres qui étaient déguisés en apôtre du changement ou des pauvres. Alors, Mr le Président, considérant cette grande manifestation du 18 novembre dernier, je vous conseille bien de rentrer en contact avec cet ancien président ,qu’on croyait qui était un ange, mais qui a lamentablement échoué comme étant  le premier président élu démocratiquement de notre pays, pour trouver le secret de son échec. Et pourquoi pas, de trouver un compromis avec lui, car il est reste encore un homme fort sur le terrain grâce à sa capacité de nuisance.

Sinon, à moins d’un ultime coup de théâtre, dans peu de temps on parlera de vous au passé.

À propos de l'auteur

Nelson Deshommes

Vous êtes sur le blog de Nelson Deshommes. Je suis de nationalité haïtienne, journaliste indépendant, blogueur et chercheur en psycho-paranormal. Depuis 2010, je deviens un vrai passionné des nouveaux médias et des technologies numériques. Sur ce blog, au premier abord je désire vous faire découvrir la face cachée de la perle des Antilles. Son histoire, ses richesses culturelles et sa beauté naturelle.

Archives par auteur

3 Commentaires

  1. « Qui aurait cru qu’un ancien boulanger, aurait pu avoir un tel succès. Il n’est peut-être pas un bon gardien de but, donc un bon père de famille, mais il est un grand entraineur au moins sur le plan national, un fin tacticien et un malin qui a plus d’une corde à son arc. Il est vraiment un dur à cuire »

    Vraiment frangin Nelson, tu nous apprends des choses à travers ce billet!!!!

    Je suis tout à fait d’accord avec DEBELLAHI, pour l’originalité de cet article! Tu sais sortir des billets hors communs!!!

    Bravo à toi et j’espère que les concernés tireront les points forts de cet article pour une meilleure gestion de l’Haïti….

  2. Autant il est important de capitaliser les réussites de quelqu’un, autant il est nécessaire de décrypter les raisons de son échec. C’est utile pour éviter les déboires et dérives, et optimiser et consolider les « exploits ». Poser la question tel que vous le faites, est une d’une rare objectivité. Si nos dirigeants maîtrisaient la concordance des temps et leur cohérence avec les actes, nous ne pouvons que mieux nous porter. Vous nous faites découvrir Haiti comme si on y était. Visitez (http://dabdat.mondoblog.org/) pour mieux connaître la Mauritanie. Nos pays ont d’indéniables similitudes.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *