Haïti : une génération de geeks au pouvoir

UC Irvine Campus par slasher-fun (Flickr/CC)

UC Irvine Campus par slasher-fun (Flickr/CC)

A l’occasion d l’anniversaire de sa deuxième année au pouvoir, le président de la République d’Haïti, Joseph Michel Martelly a fustigé le comportement des parlementaires qui tardent à ratifier le projet de loi portant sur la signature numérique. Le premier citoyen du pays veut à tout pris rattraper le train des nouvelles technologies, et l’utilisation de la signature numérique serait un plus dans la mise en place d’un gouvernement électronique.

Dès sa campagne électorale pour accéder à la magistrature suprême de l’Etat, l’ancien chanteur devenu président avait annoncé la couleur. Sa volonté d’intégrer les nouvelles technologies dans toutes les sphères de l’administration publique est inébranlable. Voilà pourquoi je considère le pouvoir actuel comme étant celui d’une génération de geeks. En effet, on définit un geek comme un passionné d’informatique ou d’internet, et d’univers imaginaires.

On peut bien haïr le chien, mais il faut aussi avouer qu’ils portent bien des dents roses (la couleur magique du régime.)  Oui, vous pouvez dire tout ce que vous voulez de ce gouvernement, cependant dire qu’ils ne sont pas accros aux outils de la nouvelle technologie de l’information, c’est mal connaitre la génération des geeks. Jamais aucun gouvernement de ce pays n’a été aussi présent sur la toile que cette génération. Ils sont sur tous les réseaux sociaux, à faire de la propagande ou à vanter leurs réalisations. Ah oui, je me souviens très bien de la mise à pied d’un ministre de ce gouvernement par un simple message sur son BBM (BlackBerry Messenger). Les mauvaises langues racontent que ce dernier ne pouvait pas manier les outils technologiques. De ce fait, pas de place pour lui dans la cour des geeks qui sont au pouvoir.

Signature électronique

On parle de signature numérique comme étant une marque personnelle apposée à un document électronique par l’utilisation d’un procédé technologique, portant le nom généralement de la cryptographie asymétrique. Bref, avec la magie de l’Internet, on peut tout faire.

Depuis quelque temps, on ne parle que du commerce électronique ou commerce en ligne. Alors pour permettre au pays de moderniser son système commercial en passant du manuscrit à l’électronique, à l’instar d’autres pays de la région, ce gouvernement veut doter le pays d’une bonne législation électronique.

Par ailleurs, s’il est vrai que la voie de l’électronique en matière d’échange commercial reste le chemin à suivre pour se mettre au diapason avec l’évolution. Cependant, le pays doit avoir des armes puissantes pour lutter efficacement contre la cybercriminalité.

En Haïti, on doit se méfier toujours de la validité de certains documents. Car les signatures, on les trouve dans toutes les boites de la ville. Ne vous étonnez pas, si vous demandez à M. X ou madame Y de vous apporter son acte de décès qu’il vous l’apporte dans moins de 24 heures.  Avec la signature numérique, on peut espérer de barrer la route à ses faussaires. Mais on doit s’y préparer aussi pour faire face aux assauts de la délinquance numérique.

11 Commentaires

  1. On peut bien haïr le chien, mais il faut aussi avouer qu’ils portent bien des dents roses (la couleur magique du régime.). Haaaa, que j’aime bien ce passage. Critique appuyée.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *