Haïti – 1er Mai : fête de l’importation et du chômage

Que l’on veuille ou non, Haïti  reste un pays extrêmement riche. Mais les luttes intestines, ne nous laissent pas toujours la chance de grandir. Même avec notre pauvreté, des individus mal intentionnés arrivent à faire fortune. C’est dans cette optique qu’on va célébrer une fois de plus la fête de l’agriculture et du travail pour honorer nos paysans et nos grands travailleurs. Pardon, c’est plutôt la fête de l’importation et du chômage, pour encourager nos importateurs et dire à nos chômeurs, qu’on va compter sur eux pour les prochaines élections.

On nous appris à l’école qu’Haïti est un pays essentiellement agricole, c’est vrai ou c’est faux ? Je ne peux rien vous dire. Cependant personne n’ose dire le contraire, pas même le gouvernement ne peut nier cette soi disant vérité. Car son rôle est de favoriser l’importation, en lieu et place d’une vrai politique agricole et de l’emploi dans le pays. L’envahissement du marché national par les produits importés, est prioritaire pour notre bourgeoisie.  Les produits locaux n’ont plus d’importance à nos yeux, sauf les gens de la paysannerie qui garde encore une alliance secrète avec les productions agricoles.

Dans ce pays l’importation est la règle, nous avons démobilisé notre armée, pour plus tard importer une armée de l’ONU. Comme quoi notre force militaire ne pouvait pas contaminer une bonne partie de la population par le choléra. Heureusement, notre Constitution ne nous permet pas d’importer des citoyens de nationalité étrangère pour nous diriger, sinon à la place de ce président de doublure que nous avons maintenant, je suis presque certain que l’ancien Président américain Bill Clinton serait déjà notre président.

On ne peut célébrer cette fête sans oublier nos chômeurs, il est dit que le travail c’est la liberté. Alors peut-on considérer le chômage comme étant un système d’esclavagisme moderne ?  Il est vrai que la crise du chômage ne concerne pas spécifiquement Haïti, cependant dans un pays ou 80% de la population sont des chômeurs, je me demande s’il faut vraiment célébrer une quelconque fête du travail.

J’espère qu’un jour nos chômeurs pourront être à l’honneur dans ce pays. Qu’ils ne soient plus là tout simplement pour mettre des pneus enflammés dans nos rues et organiser des manifestations violentes pour que des politiciens sans vision puissent accéder au pouvoir.

3 Commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *