CYBER TAP-TAP, un projet fantaisiste de l’Etat haïtien.

Au palais national, le 18 décembre dernier, le président Joseph Michel Martelly a lancé un projet dénommé Cyber Tap-tap. Ce projet pilote, va tenter d’ouvrir l’accès gratuit à l’internet et aux nouvelles technologies de l’information aux plus démunis du pays. Cependant pourra-t-il vraiment réduire le fossé numérique entre les gens des grandes villes et ceux en milieu rural ?

Quand on n’a pas les moyens, il faut au moins avoir des idées, et de très bonnes idées. Le projet CYBER TAP-TAP consiste à équiper une automobile  en matériel informatique des nouvelles technologies et aussi avec accès à l’internet par satellite. Tout cela, dans le souci d’aider plusieurs milliers de jeunes qui n’ont pas accès à l’internet et au service des nouvelles technologies.

Le mobile contiendra environ 12 ordinateurs branchés sur l’internet et un moniteur pour accompagner les jeunes. De plus les jeunes qui ont déjà un ordinateur portable ou un téléphone intelligent pourront bénéficier gratuitement la connexion wifi dans le milieu ou se trouve le CYBER TAP-TAP.

L’éducation a toujours été une priorité pour le Président. Ouvrir l’accès aux nouvelles technologies aux plus démunis devient aussi une priorité pour le locataire du palais national. En effet la présidence est entrain d’innover avec la conception et la présentation du projet CYBER TAP-TAP. Pour le président les TIC  constituent une solution miracle pour le développement d’un pays et la prospérité d’un peuple. Alors, il faut donner à tous les jeunes haïtiens la possibilité de maitriser les nouvelles technologies de l’information.

Ainsi, pour prouver qu’Haïti  (IS OPEN FOR BUSINESS), le président veut offrir aux écoliers haïtiens la possibilité de s’ouvrir au monde et d’imprégner les outils des nouvelles technologies de l’information.

Qui sera le grand bénéficiaire de projet ?

Si ce projet a pu trouver grâce  aux yeux de certains  jeunes des quartiers défavorisés, pour d’autres, ils pensent que c’est une honte de voir un président de la république puisse sortir  un tel projet de son tiroir. Ce n’est que dans le but d’enrichir son cercle d’amis.                               Pour ces jeunes, la priorité c’est de pouvoir trouver une réduction de prix sur les matériels informatiques. Et d’autre part le gouvernement doit faire tout son possible pour alimenter tout le territoire du pays en courant électrique sans interruption.

Les nouvelles technologies de l’information offrent beaucoup de possibilité d’emploi. Le gouvernement doit intervenir pour faire baisser le prix de la connexion à l’internet. Ce n’est pas le projet Cyber tap-tap qui ouvrira l’accès aux nouvelles technologies et au reste du monde pour la majorité des haïtiens. Alors, c’est le concessionnaire qui a obtenu ce contrat et les entourages du président de la république qui vont bénéficier de ce projet.

Par ailleurs, il faut souligner que ce même gouvernement a décidé d’octroyer une subvention de dix-huit mille gourdes aux étudiants de l’université d’Etat d’Haïti, au lieu d’offrir  un espace de loisir décent aux jeunes universitaires.

 

 

crédit image:radiotelecaraibes.com

crédit image:
radiotelecaraibes.com

cyber tap-tap

1 Commentaire

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *