Ouragan Matthew : Haïti est-elle maudite ?

Dégat de l'Ouragan Matthew aux Cayes

Une fois de plus, Haïti est souffrante. Elle est agonisante. Victime d’une énième catastrophe naturelle. Cette force dévastatrice venant de loin verse sur nous malheur et désolation.  Et ce n’est pas encore la fin de nos tourments. Car notre ciel demeure encore extrêmement sombre. Ce pays qui, jadis brillait d’une lueur éclatante, jouissait d’une beauté stupéfiante sombre de jour en jour dans le désespoir et la douleur.

Maudite. En parlant de la terre d’Haïti c’est-ce qu’on a tendance à croire. Et en se proposant de relire notre histoire, il semblerait qu’on peut bien considérer Haïti comme étant un pays qui aurait contracté un pacte avec le mal. Tant que les fléaux des ténèbres s’acharnent sur nous.

Si ce n’est pas le cas, alors le destin est trop dur envers nous. Car ce n’est pas toujours facile de vivre dans ce pays. Un pays où souvent l’inquiétude, en dépit des apparences, est un cancer qui ronge nos cœurs. Tous les jours nous marchons dans le couloir de la mort à la recherche d’un quelconque bonheur.

Un bonheur que nous avons du mal à concevoir. Entre-temps nous souffrons tous en silence sur cette terre qui est la nôtre. Terre de malédiction pour certains, surtout les plus pauvres. Mais parfois, nous cherchons au gré du temps une porte de sortie. Oui, souvent nous manifestons le désir de sortir de ce gouffre, de cet abîme pour voguer vers un autre univers, vers un ciel étoilé.

Mais quel crime, quelles fautes ont commis nos parents pour qu’Haïti puisse mériter un tel sort ? Je sais bien qu’en général tous les habitants des autres pays souffrent aussi par moments. Même les pays qui sont plus puissants et plus forts que le nôtre. Cependant, j’ai bien peur que ce ne soit pas notre indépendance qui serait à l’origine de tous nos malheurs.

Il n’y a nullement de certitude. Mais franchement ce n’est pas une réflexion par l’absurde, ni un refus d’analyser scientifiquement le cas d’Haïti.  Cependant, il est clair que nous sommes pris dans un cercle de mal infernal.

En effet, après le tremblement de terre du 12 janvier 2010 qui avait détruit le poumon du pays, malheureusement nous n’avons pas su trouver des moyens plus efficaces pour prévenir toutes sortes de catastrophes qui auraient pour vocation de rayer ce pays sur la carte du monde.

Hélas ! L’ouragan Matthew ne sera pas la dernière catastrophe qui ferait autant de mal à Haïti. Et on n’en finira pas toute suite avec le blabla sur la malédiction d’Haïti.  Car les catastrophes politiques et économiques vont continuer de maintenir notre pays dans cette situation lamentable qu’elle se trouve depuis plus de deux siècles.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *