AVOIR 20 ANS EN HAITI

Courrier international, publication hebdomadaire francaise et le quotidien le plus lu en haiti, le nouvelliste avait organise un concours de texte titree: AVOIR 20 ANS EN HAITI. Je vous propose de partager un texte de l’un des 8 finalistes.

Avoir 20 ans en Haiti n’est pas comme vivre paisiblement à Paris,

Avoir 20 ans en Haiti depuis qu’on cherche un visa n’est pas comme se lever un beau jour et se rendre au Canada

Avoir 20 ans en Haiti à essayer de réussir son examen de baccalauréat n’est pas comme on éprouve un dégout immense après avoir dégusté un rat,

Avoir 20 ans en haiti depuis qu’on vit dans le chomage n’est pas comme on se dit qu’une minute plus tard Haiti ne sera qu’un mirage,

Avoir 20 ans en Haiti à idolâtrer Franck Etienne* n’est pas comme vouloir démontrer qu’on est Haitienne.  Alors c’est quoi? je dois savoir quoi?

Avoir 20 ans en Haiti depuis qu’on cherche du Travail, c’est désespoir de deux amoureux s’apercevant qu’ils ne s’aiment plus après une nuit de retrouvailles,

Avoir 20 ans en Haiti handicapé, enfermé dans une maison c’est se lever chaque jour et prier Dieu pour avoir la force de ne pas prendre du poison

Avoir 20 ans en Haiti à être humilié parce qu’on ne sait pas lire c’est se lever  chaque jour et regarder des milliers d’hommes sans savoir qui choisir, c’est se dire que nous avons droit à un peu de loisir

Avoir 20 ans en haiti à pleurer sur la tombe de sa mère c’est se dire bientot j’aurai des enfants qui pleureront eux aussi car je serai mère

Avoir 20 ans en haiti à se laisser aider par les etrangers c’est se dire qu’on n’aura jamais une dinde au gouter,

Avoir 20 ans en Haiti à prévoir un goudougoudou** c’est se et dire aujourd’hui je mangerai du rapadou***

Avoir 20 ans en Haiti à chercher un valet c’est se qu’Haiti est notre et on doit le prendre comme il est

Avoir 20 ans en Haiti à regarder son drapeau flotter c’est se dire qu’un jour notre perle aura sa clarté;

avoir 20 ans en Haiti, c’est, c’est, c’est Labadie.

Destine Cassandra Cindy,20 ans.

À propos de l'auteur

Nelson Deshommes

Vous êtes sur le blog de Nelson Deshommes. Je suis de nationalité haïtienne, journaliste indépendant, blogueur et chercheur en psycho-paranormal. Depuis 2010, je deviens un vrai passionné des nouveaux médias et des technologies numériques. Sur ce blog, au premier abord je désire vous faire découvrir la face cachée de la perle des Antilles. Son histoire, ses richesses culturelles et sa beauté naturelle.

Archives par auteur

2 Commentaires

  1. Espérons que les chanteurs Diams et Amel Bent liront ce magnifique poème. Ainsi verront-elles qu’avoir 20 ans en France ce n’est pas vraiment l’enfer comparé à ce que vivent des millions de jeunes haïtiens et autres jeunes du quart-monde . Kerry James (avec une flopée d’artistes français et étrangers) a chanté Désolé pour parler de ces privilèges dont bénéficient ceux qui vivent dans les pays du Nord. Mais c’est vrai que parfois nous aussi dévons se battre pour prendre nos destins, la destinée de nos pays en main sans chercher à quémander des aides internationales. Ce poème vient de me convaincre qu’Haïti est un pays de grande culture, de grands écrivains. Ce jeune a du talent. Et je lui tire le chapeau. Peace !

    1. je vous remercie de tirer votre chapeau bien que ce soit votre plume d’ecrivain que j aurais aimer avoir (lollllllll) vous savez cela fait 2 ans de cela depuis que j ai particip a ce concours qui m avait donner l occasion d exterioriser ce que je pense et notre Deshommes Nelson qui s’etait fait un plaisir de le publier via internet m a rendu un grand service parce que je ne voulais pas que mon texte soit seulement lu par les gens qui ont le journal le Nouvelliste, bien que j etais pas a mon coup d’essai mais a chaque fois que j ecrivais quelque chose elle m’epatait, lolllll je crois que c est un don de Dieu. croyez moi monsieur j avais rien ecris depuis ce concours, maintenant je viens de retrouv ma passion pour l ecriture et je vais me remettre a ma plume immediatement, merci beaucoup vos propos m encouragent.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *